Concours provincial ARISTA

À propos

Le concours

Jouissant d’une grande notoriété, le Concours provincial ARISTA est un tremplin fabuleux pour la relève d’affaires québécoise. Il s’agit de l’événement le plus prestigieux organisé par la Jeune Chambre de commerce de Montréal, chaque année, et présenté par BMO Groupe financier. Le concours s’adresse aux jeunes gens d’affaires âgés de 18 à 40 ans. Plus de 500 candidatures ont été reçues à travers le Québec pour l’édition 2016.

Notre concours vise à récompenser et à mettre en valeur les jeunes de la relève d’affaires québécoise, qui se démarquent et qui font preuve de leadership et d’innovation, que ce soit par leur succès professionnel ou grâce à leur contribution à la collectivité.

Le concours est composé de neuf catégories. Pour célébrer les 40 ans du concours, l’édition 2017 est marquée par plusieurs changements dont l’ajout de deux nouvelles catégories et la révision des critères de celles existantes. Découvrez les Lauréats 2016 !

Étapes importantes

  1. Appel aux candidatures: soumettez votre candidature d’ici le 6 février 2017 via l’onglet Inscription du site arista.jccm.org.
  2. Soirée de présélection: plus d’une centaine de membres vont débattre afin d’identifier les trois finalistes de chaque catégorie.
  3. Matinées du jury: tous les finalistes rencontreront les jurés lors d’une entrevue d’une quinzaine de minutes les 21, 22 ou 23 mars 2017.
  4. Gala ARISTA: les 9 lauréats seront dévoilés lors d’un gala prestigieux qui se tiendra le 23 mai 2017 à Montréal.

Catégories du concours

1. Jeune cadre du Québec
Le candidat doit œuvrer à titre de cadre, soit occuper un emploi dont les tâches incluent la gestion de personnel ou la direction d’un secteur d’activités, au sein d’une Entreprise ou d’un Organisme à la Date de Référence.

2. Jeune professionnel du Québec
Le candidat doit, dans la majeure partie de ses activités professionnelles, exercer sa profession et être membre en règle d’un Ordre professionnel reconnu au Québec régissant cette profession ou être membre d’une association encadrant ces professionnels à la Date de référence.

3. Jeune travailleur autonome du Québec
Le candidat doit travailler seul, directement ou par le biais d’une Entreprise dont il est l’unique actionnaire ou actionnaire avec des Personnes liées, et ce au cours de l’an précédant la Date de référence. Il doit faire affaires avec une ou plusieurs Entreprise(s) ou Organisme(s). Le travailleur autonome ne doit pas avoir de salarié à son emploi et ne doit pas en avoir eu au cours de l’année précédant la Date de référence.

4. Jeune repreneur du Québec
Le candidat doit (i) avoir acquis une Entreprise ou repris la direction à titre d’Associé, Directeur général (DG), Président ou Président Directeur Général (PDG) d’une Entreprise ou d’un Organisme existant, (ii) détenir une participation votante ou exercer un contrôle de fait dans celle-ci, et (iii) exercer une influence significative sur les opérations et orientations stratégiques de l’entreprise. L’acquisition ou la reprise par un employé actuel, personne externe ou par un membre d’une même famille sont acceptées. Le changement exécutif doit avoir été fait depuis au moins un an (1) depuis la date de référence.

5. Jeune entrepreneur en démarrage du Québec
Le candidat doit (i) avoir fondé, (ii) détenir une participation votante ou exercer un contrôle de fait dans celle-ci, et (iii) exercer une influence significative sur les opérations et orientations stratégiques de l’entreprise. L’entreprise du candidat doit être exploitée depuis au moins six (6) mois avant la Date de référence. L’entreprise du candidat doit présenter un caractère innovant et démontrer un fort potentiel de développement. Note: Si l’entreprise est exploitée depuis plus de deux (2) ans, le candidat a la possibilité de soumettre sa candidature dans la catégorie Entrepreneur en croissance si des résultats significatifs ont été générés.

6. Jeune entrepreneur en croissance du Québec
Le candidat doit (i) avoir fondé l’entreprise, (ii) détenir une participation votante ou exercer un contrôle de fait dans celle-ci, et (iii) exercer une influence significative sur les opérations et orientations stratégiques de l’entreprise. L’entreprise du candidat doit être exploitée depuis au moins deux (2) ans à la Date de référence et présenter des résultats significatifs au niveau du développement de son chiffre d’affaires et de la création de valeurs (par exemple: nombre d’employés, revenus, profits, retombées économiques et visibilité pour la métropole et la province, etc.)

7. Jeune entrepreneur culturel du Québec
Le candidat doit avoir (i) fondé ou acquis une Entreprise ou un Organisme à but non lucratif, (ii) détenir une participation votante ou exercer un contrôle de fait dans celle-ci et (iii) doit également exercer une influence significative sur les opérations et orientations stratégiques de l’entreprise ou de l’organisme. L’Entreprise ou l’Organisme doit œuvrer (iv) dans le milieu culturel et avoir une mission à caractère artistique professionnel : arts visuels, cinéma, vidéo, arts numériques, arts de la scène (théâtre, danse, arts du cirque), arts multidisciplinaires, arts autochtones, architecture, musique et littérature. L’Entreprise ou l’Organisme du candidat doit être exploitée (v) depuis au moins un (1) an à la Date de référence.

8. Jeune leader international du Québec
Le candidat doit (i) être principalement et directement responsable d’initiatives dépassant les frontières de la province du Québec (Canada et/ou international) et celles-ci doivent être actives (ii) depuis au moins six (6) mois à la Date de référence. Les initiatives sont par exemple: l’exportation de produits et services, l’acquisition d’entreprises, l’implantation d’une nouvelle division, l’exercice de sa profession. L’initiative doit avoir des retombées qui s’avèrent positives pour le développement économique du Québec et pour son rayonnement au Canada ou à l’international. Le candidat doit travailler pour une Entreprise ou un Organisme ayant une adresse d’affaires située au Québec.

9. Jeune leader du Québec : responsabilité sociale
Le candidat a, dans le cadre de son emploi, (i) réalisé, géré ou contribué directement à la mise en place d’un projet ou d’une initiative ayant un impact positif socialement, économiquement et/ou environnementalement. Le projet ou initiative doit (ii) proposer une solution à l’un des trois (3) piliers du développement durable (société, économie et environnement). Ce projet (iii) doit avoir été mis en place avant la Date de référence. L’Entreprise ou l’Organisme pour laquelle le candidat travaille ne doit pas forcément avoir pour vocation ou mission première le développement durable. Toute activité en dehors de son travail (association, conseil d’administration, etc.), que celle-ci soit rémunérée ou bénévole, ne rentre pas dans cette catégorie.

Date de référence : le 31 décembre 2016

Date limite : 6 février 2017

Règlements : les Réglements Généraux du Concours provincial ARISTA.

Pour toute question, écrivez à info@jccm.org.